Bannière iQue Player

La iQue Player (iQue étant également le nom de la filiale Nintendo en Chine) est  la N64 chinoise sortie en 2003 uniquement en Chine bien entendu. Bien que Nintendo ait toujours évité le marché chinois à cause du piratage, Nintendo se lance donc au début du nouveau millénaire sur cet immense marché.

iQue Player

L’objet est en fait une « manette-console », c’est-à-dire un joypad qui se branche directement sur la TV. Le look de la console est similaire à la manette de la N64 mais le stick et la croix sont de meilleure qualité.

Une fente dans le pad permet d’insérer une petite carte de 64 Mo (plus ou moins de la taille d’une memory card GameCube), flashable et rechargeable à souhait capable de contenir plusieurs jeux N64 ou SNES. A noter toutefois cette console n’est pas compatible avec les cartouches éditées jadis.

iQue Player iQue Player

Derrière la boîte apparaissent les images des plus gros hit N64, parmi lesquels The Legend of Zelda : Ocarina of Time, The Legend of Zelda : Majora’s Mask, Super Mario 64, Animal Crossing 64, Wave Race 64, Mario Kart 64, F-Zéro X ou encore Lylat Wars, ce qui assure à la machine une ludothèque de qualité et un succès certain.

iQue Player iQue Player iQue Player iQue Player

La boîte comprend la iQue Player, le câble pour la brancher, le jeu Dr Mario qui est offert avec et des livrets (un qui explique les branchements de la iQue et un autre qui explique la façon d’acheter les jeux).

La manette est aussi grosse qu’une manette Xbox et plus robuste qu’une manette N64. Le câble, branché sur le dessus de la manette, est relié à la télévision (via une sortie composite) et à une prise secteur pour l’alimentation. Le bouton rouge au milieu permet d’allumer/d’éteindre la machine et c’est sur cette petite carte que se trouvent les jeux.

iQue Player iQue Player

Les jeux étaient uniquement disponible dans des bornes appelées « iQue Depot » et disposées dans les chaînes de magasins partenaires. Ils ne sont donc plus distribués sur un media tangible et inaltérable, mais sont diffusés de manière volatile, puisque les utilisateurs les chargent sur leur cartouche et utilisent ensuite un code barre pour “délocker” la protection de lecture du fichier (le code barre se trouve sur une carte à gratter).

Cette machine à été conçue pour éviter le piratage et le téléchargement des jeux permet de réduire considérablement leur prix. Ainsi, la carte contenant le code barre pour activer un jeu coûte 48 Yuan (4,6 Euros) et la console, elle, coûte 598 Yuan (plus ou moins 57 Euros).

La iQue représentait également une sacrée avancée technoloqique car elle était, à sa sortie, la première console à utiliser la nanotechnologie et permettait ainsi de faire tenir une N64 dans un espace très limité.

pub

IQue Playerhttps://nintendo-museum.fr/wp-content/uploads/iQue-Player.jpghttps://nintendo-museum.fr/wp-content/uploads/iQue-Player-150x150.jpgNevertrustConsoles hybridesLa iQue Player (iQue étant également le nom de la filiale Nintendo en Chine) est  la N64 chinoise sortie en 2003 uniquement en Chine bien entendu. Bien que Nintendo ait toujours évité le marché chinois à cause du piratage, Nintendo se lance donc au début du nouveau millénaire sur...