JEUX

ACCESSOIRES

Peu après le krach du marché des jeux vidéo aux USA, Nintendo sort en 1983 (au Japon uniquement) la Family Computer “ファミリーコンピュータ”, surnommée plus tard “Famicom” par les nombreux joueurs qu’elle aura fédérés.

Les manettes sont directement intégrées dans la console et se calent sur le côté de la machine, ce qu’aucune autre machine de Nintendo ne proposera. Son prix abordable, ses formidables jeux et les nombreux périphériques qui sortiront vont assurer à la Famicom un succès phénoménal sur l’archipel, malgré son côté “cheap”.

La console dans sa boite de base.

On retrouve la console avec ses deux manettes, l’alimentation secteur et le switch antenne/jeu à brancher sur la prise antenne de la TV, à la manière des Color-TV Game sorties à la fin des années 1970 au Japon. Les télévisions japonaises de l’époque avaient deux petites cosses à visser à la place de notre prise ronde européenne, ce qui la rend aujourd’hui obsolète chez nous sans modification.

Les manettes disposent d’une croix directionnelle et la deuxième dispose même d’un microphone. Les touches A et B sont rondes, contrairement aux premières séries où ces touches étaient carré. Le fil des manettes est très court car le(s) joueur(s) étaient à proximité de la console et du téléviseur, place oblige.

  Les sous plein les poches et assuré d’un succès certain en occident, Nintendo va entièrement repenser le look de la machine mais aussi des cartouches et sortir la Nintendo Entertainement System (NES) que nous connaissons aujourd’hui : plus volumineuse pour “s’imposer” et  plus neutre au niveau des couleurs pour un effet moins jouet.

Pendant longtemps, la NES / Famicom a été la console de salon la plus vendue de Nintendo avec presque 62 millions d’unités écoulées. C’est seulement la Wii, courant 2009, qui a détrôné sont illustre ancêtre. Console de légende, elle a vue naître de nombreux personnages devenus emblématiques : Link, Samus, Bowser, Popo & Nana, etc…

Famicom modifiée en RCA

La Famicom étant de base inutilisable chez nous, j’en possède un deuxième exemplaire. Celui-ci bénéficie d’une sortie RCA afin de profiter comme il se doit de sa formidable ludothèque.

Collection software Famicom / Famicom Disk System

Le saviez-vous ?

  • “Famicom” est l’abréviation des mots Family et Computer.
  • La console est rouge non pas pour une question d’esthétisme mais uniquement par souci d’économie : ce plastique était le moins cher de tous à l’époque.
  • Nintendo vendait la Famicom à prix coûtant. Tous leurs bénéfices provenaient donc des jeux.
  • Afin de la produire à moindre coût, Nintendo proposa à de nombreuses compagnies d’électronique de leur acheter un lot de trois millions de processeurs pour 2 000¥ l’unité (14€). Presque toutes ne le prirent pas au sérieux (excepté Ricoh qui accepta) car à l’époque les ventes de consoles ne dépassaient pas les 30 000 exemplaires et le coût de revient de ces processeurs était supérieur au double du montant proposé. C’était un véritable coup de poker de la part de l’ancien président de Nintendo, Horoshi Yamauchi.
  • A la fin des années 1980, un foyer sur trois est équipé de cette prodigieuse machine. Ce véritable exploit fait de Nintendo l’entreprise japonaise la plus rentable, devant Toyota.
  • Comme toutes les consoles japonaises le fil des manettes est très court et ceci est d’autant plus visible pour la Famicom. Cela est dû à la petite taille des pièces à vivres japonaises qui oblige à jouer près de la télévision.
  • Au total, 1251 cartouches de jeux ont été créées pour cette console, toutes régions confondues.
  • Au Japon, 39 de ses titres ont dépassés le million d’exemplaires vendu (le premier est Super Mario Bros.).

La touche technique :

CPU8-bit, 1.66 Mhz
Mémoire2 Ko RAM – Video RAM 2 Ko
Affichage256 x 240 pixel de résolution maximum, 52 couleurs, 8 x 16 pixels de taille maximum de sprite, 64 sprites à l’écran
Taille255mm x 85mm x 202mm

Lecture recommandée :

ファミリーコンピュータ (Family Computer)https://nintendo-museum.fr/wp-content/uploads/FC.jpghttps://nintendo-museum.fr/wp-content/uploads/FC-150x150.jpgNevertrustConsoles de salonJEUXACCESSOIRES Peu après le krach du marché des jeux vidéo aux USA, Nintendo sort en 1983 (au Japon uniquement) la Family Computer 'ファミリーコンピュータ', surnommée plus tard 'Famicom' par les nombreux joueurs qu'elle aura fédérés. Les manettes sont directement intégrées dans la console et se calent sur le côté de la machine,...